Circuit Florence Insolite: Visite Guidée pour découvrir des lieux insolites et moins connus.

Aujourd’hui encore, à Florence, vous pouvez visiter un nombre considérable de pharmacies historiques qui découlent de l’ancienne tradition de l’Art des Apothicaires, comprenant parmi ses associés l’illustre poète Dante Alighieri. Pour cette raison, dans mon circuit dédié à Florence insolite, nous visiterons, entre autres, l’un de ces lieux anciens. En effet, beaucoup de ces apothèques conservent encore aujourd’hui une atmosphère antique grâce à la décoration d’intérieurs et au mobilier d’origine. Dans certaines d’entre elles et en particulier dans l’Officina Profumo Farmaceutica di Santa Maria Novella, il est encore possible de trouver des produits de santé et de beauté fabriqués selon les recettes anciennes.

Les anciennes apothèques étaient installées à l’intérieur des Couvents et des Instituts religieux précisément parce qu’ils préparaient des onguents, des pilules et des médicaments pour la population la plus pauvre et pour leurs confrères. De cette tradition est née en 1498 la première collection de recettes médicinales et, à la demande de Côme Ier, le célèbre “jardin des simples” fut créé comme jardin botanique académique où en réalité les différentes plantes médicinales étaient cultivées et étudiées. Les Pharmacies qui sont encore présentes dans la ville aujourd’hui sont près de vingt, mais celle à laquelle je suis le plus attachée est certainement l’Officina Profumo Farmaceutica di Santa Maria Novella .

Dans mon circuit “Florence Insolite”, nous pourrons admirer l’une des plus anciennes Apothèques d’Europe encore en activité: l’Officina Profumo Farmaceutica di Santa Maria Novella qui a été officiellement fondée en 1612 même si l’activité d’apothèque avait déjà commencé au milieu du XIIIème siècle, avec l’arrivée des frères dominicains et la fondation de l’actuelle basilique. A l’époque l’apothèque faisait office d’atelier aromatique du couvent alors qu’à partir du XVIème siècle elle avait commencé à se développer jusqu’à prendre le nom de “Atelier Parfum-Pharmacie de Santa Maria Novella” et avait obtenu de la famille Médicis le titre de Fonderia Granducale, porté jusqu’en 1612 lorsque l’entreprise ouvre officiellement ses portes au public.

En plus de l’activité pharmaceutique, les Dominicains de Santa Maria Novella se sont également consacrés aux essences parfumées: la vente d'”eaux parfumées” aux propriétés médicinales remonte au XIVème siècle. Mais la première expérience d’une création de parfum remonte au XVIème siècle et est liée à la figure de Catherine de Médicis, future Reine de France. En 1533, les frères créèrent en son honneur une essence parfumée à base de bergamote qui prit le nom de «Eau de la Reine». Aujourd’hui encore, il est possible de sentir et d’acheter le parfum (en fait une eau de Cologne) qui est produit de nos jours sous le nom de “Eau de Santa Maria Novella“: le premier parfum de l’Histoire de la pharmacie.